La fracture numérique en Belgique

1,9 million de Belges n’ont jamais utilisé un ordinateur!
2,6 millions de Belges n’ont jamais navigué sur l’Internet!

Pendant le deuxième trimestre 2006 a été effectuée pour la première fois, dans tous les États membres de l’Union européenne, une enquête identique sur la société de l’information, une attention particulière ayant été portée à la fracture numérique. La Direction générale Statistique et Information économique (SPF Économie) en publie aujourd’hui les premiers résultats concernant la Belgique.
Il ressort clairement de notre enquête, laquelle, s’appuyant sur un échantillon représentatif de plus de 10 000 Belges, porte sur la disponibilité des nouveaux moyens de communication et sur l’attitude des personnes interrogées vis-à-vis de l’ordinateur et de l’Internet, que la fracture numérique est bien une réalité dans notre pays.

Ainsi, 1,9 millions de Belges n’ont jamais utilisé un ordinateur, et 2,6 millions n’ont jamais navigué sur l’internet.
De plus, il est clair que la fracture numérique concerne surtout la population inactive : 40% des chômeurs et deux tiers des personnes de plus de 55 ans n’ont jamais utilisé l’Internet. Enfin, seulement un sur cinq utilisateurs de l’Internet pratique le commerce électronique ou a recours à l’administration en ligne.

57% des ménages belges sont équipés d’un ordinateur. La plupart de ceux-ci l’utilisent également pour naviguer sur l’Internet : les ménages disposant d’un ordinateur sont quasi tous (97%) connectés à l’Internet. Le nombre de ménages ayant accès à l’Internet est passé, en l’espace d’un an, de 50% à 54% ; 150 000 ménages ont pu ainsi, pour la première fois, naviguer sur la Toile à leur domicile.

Le modem classique apparaît en voie de disparition, et l’on tend à opter de plus en plus pour la connexion à large bande, plus rapide. Si en 2005, huit ménages sur dix ayant accès à l’Internet disposaient d’une connexion à large bande, cette proportion atteint maintenant neuf sur dix.

Au total, 2,6 millions de Belges n’ont jamais navigué sur l’Internet : c’est le cas de 40% des chômeurs, contre seulement 20% des salariés et des indépendants. Les étudiants par contre ont quasi tous déjà utilisé l’Internet. Deux tiers des personnes qui sont ni étudiants, ni travailleurs, ni chômeurs, n’ont jamais eu accès à l’Internet.

Le niveau d’instruction est aussi un facteur important : près de 60% des personnes à faible niveau d’instruction n’ont jamais utilisé l’Internet, contre seulement 10% des personnes avec un niveau élevé.

Enfin, la fracture digitale augmente avec l’âge : deux tiers des personnes de plus de 55 ans n’ont jamais utilisé l’Internet.
Si l’on se penche sur la part relative d’hommes et de femmes n’ayant jamais utilisé un ordinateur, la différence entre les sexes augmente avec l’âge. La moitié des hommes entre 55 et 74 ans et deux tiers des femmes de la même classe d’âge n’utilisent jamais un ordinateur. L’Internet reste un inconnu pour 60% des hommes et 75% des femmes entre 55 et 74 ans.

La moitié des ménages n’ayant pas accès à l’Internet à domicile, ne jugent pas cela souhaitable. Ils ne ressentent pas le besoin de naviguer sur l’Internet à la maison ou y sont opposés par principe. Selon le type de ménage, des différences sensibles apparaissent dans la motivation pour ne pas installer Internet à la maison : si les familles monoparentales jugent le plus souvent le coût du matériel et du raccordement trop élevé, les ménages de deux adultes sans enfant mettent davantage en doute l’utilité d’une connexion internet.

Le pourcentage de la population qui n’a jamais employé un ordinateur est nettement plus élevé en Wallonie (34%) que dans le reste du pays.
Seulement 46% des familles wallonnes disposent d’un PC à la maison.

En Wallonie, la fraction de la population qui n’a jamais utilisé Internet est supérieure d’un tiers à celle du reste du pays. Les ménages wallons sont aussi moins souvent connectés à l’Internet Cette différence est en corrélation avec la plus forte prévalence en Wallonie
d’inactifs, de personnes à faible niveau d’instruction et de personnes âgées.
Au niveau des provinces, le Brabant flamand et le Brabant wallon présentent les meilleurs scores en termes d’utilisation de l’ordinateur et de l’internet. Les provinces du Hainaut et du Luxembourg se trouvent en queue de liste.

Source : DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 8 novembre 2006